La Mecque du surf en Europe

Seignosse et Hossegor…Destination de surf mondial? Evidement. C’est devenu, une culture, greffée dans l’ ADN des lieux. Depuis maintenant près de 20 ans, le spot reçoit les éloges des surfeurs amateurs et professionnels. Une odeur particulière de “Californie” pour le jeu de mot ici “Landifornia” se diffuse dans cette ambiance de paradis’. Nous pouvons constater avec plaisir que le Sud-Landes attire de tout horizon. Surfeurs européens à minima, il est fréquent de croiser des australiens, américains, sud-américains et bien d’autres nations. Profitant déjà de l’ irrésistible France en elle-même, la côte landaise vient offrir des vagues de qualités, puissantes, mélangées avec cette douceur de vivre…Pourquoi sans priveraient-ils!

Success stories

Alors nous sommes tous d’accord, cette notoriété est dû à la tendance surf de notre époque, de la qualité des spots et indiscutablement au Quiksilver Pro France avec la visite des meilleurs surfeur mondiaux dont l’Américain, kelly Slater, 11 fois champion du monde s’il vous plaît, l’immortel  hawaïen, Andy Irons, les français du coin comme Jérémy Flores gagnant du Pro France en 2019, Micky Picon, Joan Duru. Tant de spectacles à l’eau et d’incalculables tubes surfés. L’ ouverture médiatique de l’ évènement début des années 2000 a propulsé les 2 villes dans le cercle du surf mondiale.

D’où vient ce succès ? Et bien, Seignosse et Hossegor est venu accrocher son wagon à la locomotive basque. Biarritz notamment, ville des premières vagues glissées des années 50. Les choses se sont inversées depuis, car le niveau des compétiteurs est devenu spectaculaire surtout en petites planches ( shortboards ) et la France méritait une compétition de cette envergure. Dans les années 80/90 Lacanau était sous les projecteurs puisque le world tour s’organisait là bas. Depuis, les juges et les professionnels ont comparé la qualité des vagues avec Hossegor et l’unanimité, ils ont estimé que la compétition aura lieu sur les plages de la gravière et des culs nuls. Mais alors Pourquoi?    

"Un relief sous marin unique"

Une vague de sable ne peux pas tenir une houle entre 3m et 5m. Le plateau océanique est trop meuble et large. les vagues saturent. Pourtant sur Hossegor, les déferlantes peuvent l’atteindre Grâce à un relief abyssal très particulier et unique, le Gouf de Capbreton

Le Gouf est une fosse sous marine de plus de 3500 m. Il démarre directement du port de Capbreton et atteint 270 km de long…Pfffiou sacré morceau. Quand la houle arrive du large et puissante à l’origine, elle vient se renforcer et puiser l’eau du canyon. son relief géologique est orienté vers Hossegor ce qui génère des vagues exceptionnelles et immenses…La chance.

Dans un prochain blog, nous reviendrons plus « profondément »  sur le Gouf de Capbreton. 

Le Quiksilver Pro France attire les foules

Catégories : Actualités